Photo-du-peintre-web

Ma sensibilité première est l'imaginaire. Très influencée par des peintres post impressionistes tels que Bonnard, Matisse, Cézanne, je peins dans mes jeunes années des paysages imaginaires très colorés. Plus tard, je passerai par le prisme de l'atelier et de la représentation figurative du réel. Plus récemment des rencontres heureuses font évoluer mon travail vers l'abstrait et je retrouve avec bonheur l'imaginaire de mes premières années.

Souvent, je n'ai pas de projet initial et le tableau prend forme petit à petit en réponse à une impérieuse nécessité intérieure où l'émotion ressentie fait surgir des "paysages abstraits marins ou urbains" dans lesquels la lumière, l'ombre et les reflets font écho à des images intériorisées et sédimentées par la mémoire. Mes tableaux m'invitent au rêve et je souhaite qu'il en soit de même pour le spectateur libre de sa propre interprétation.